ECOELEC

MasterPeace Morocco 2018-09-11 12:39:11 AYLS
ECOELEC

Je m'appelle Emna miladi, j'ai 22 ans je suis élève ingénieur en 4ème année électromécanique et major de promotion à l'école supérieure privée d'ingénierie et de technologie ESPRIT et porteuse du Projet ECOELEC.
À l'âge de 19 ans j'étais convoquée à Belfast pour présenter un article scientifique accepté d'être publié à la conférence ICL2016 qui porte sur la proposition d'une nouvelle méthodologie active d'enseignement des modules techniques universitaires.
La vie extra universitaire est donc pour moi une opportunité de développement personnel et d'ouverture sur le monde extérieur et professionnel.
En effet, je suis d'une part présidente et fondatrice de deux filières d'organismes renommés qui sont respectivement enactus et tunivisions GCEM (en référence aux spécialités de l'école), d'autre part élue secrétaire général de la Simulation des nations unies de la région MENA.
J'ai donc eu quelques expériences en tant que délégué, présidente de comité, ambassadrice et secrétaire général en Tunisie, France et en Allemagne.
En septembre 2017 j’ai délégué la Tunisie au sommet africain de leadership AYLS où j'ai reporté le prix de la meilleure idée de développement africain grâce à mon Projet ECOELEC et qui vise à réduire la décentralisation à travers des moyens de génération d'énergie à partir des sources naturelles. ECOELEC a pour but de couvrir le marché énergétique africain. Le sommet africain de leadership qui s’est tenu au Maroc pour sa première édition est une occasion d’union du continent africain, en effet des hommes d’affaires, des success stories, des medecins, des journalistes, des avocats, des politiciens, des étudiants et pleins d’autres profils y participent dans le but de promouvoir l’esprit de leadership et de créer une sorte de dynamisme qui pousse le contiennent vers le progrès et le développement.
C’est durant ce sommet que j’ai pu parler de mon projet, attirer les gens et les sensibiliser de son impact social, économique et environnemental. AYLS n'est non seulement une opportunité magnifique pour la mobilisation de l’Afrique autour des thématiques diverses (politiques, sociales, économiques...) mais aussi qui constitue pour moi une source de motivation pour persévérer et casser les murs vers la réalisation et la concrétisation. Et c'est grâce à ce Projet que j'étais sélectionnée à l'occasion de la seconde édition de l'université d'automne des femmes tunisiennes et françaises pour être honorée au sénat de Paris en présence du premier ministre francais, de la porte-parole du gouvernement tunisien, des ambassadeurs, des députés, des médias, des journalistes de la France et de la Tunisie.
C’est également à cette occasion que j'ai Eu le Grand Prix sisley d'Ornano-FDS-tunisiennes fières pour la réussite au féminin qui contribue au financement du Projet.